30 août 2009

Prologue...

Prologue…
Il se tenait fier et droit à côté de ses camarades. C’était le jour d’admission à la milice et les nouvelles recrues allaient recevoir leur insigne. Onarys attendait sont tour avec impatience. Quand Amayiro, s’arrêta devant lui, il frissonna d’exaltation. Le chef de la milice s’exprima : « Onarys, jeune féca. Tu es sorti major de ta promotion. Je vais t’affecter une mission tout de suite…suis-moi. » Il l’emmena dans son bureau pour recevoir son ordre de mission.

Deux jours plus tard :
« Bon, on s’arrête ici et on les interceptera là. » S’exclama Allister, un féca. Ses compagnons s’assirent, allèrent se reposer ou s’entraîner et attendait la venue des ennemis. Onarys arriva en courant comme un dératé. Soufflant à pleins poumons, il prit sa respiration et demanda : « Allister, que sommes-nous venu faire ici ? » Ce dernier n’eut pour seule réponse que le regard amical du futur roi d’Amakna. Il redemanda. Allister le regarda et dit : « Assois-toi avec moi ici… » Onarys s’assit et écouta se qu’avait à lui dire le féca. « Onarys. Nous sommes venus ici pour intercepter un démon » Onarys écarquilla les yeux. Allister poursuivit sans en tenir compte. « Uk’Not’Allag sème depuis bien trop longtemps la terreur, et les tripes sur son passage. Nous devons y mettre un terme. Tu auras la charge du tuer un serviteur du démon, Hakohtu-Sirenet. » Le jeune milicien approuva et alla manger…

Pendant la nuit, un bruit réveilla Onarys. Il sortit de sa tente et observa le massacre qui se posait violemment à ses yeux. Le démon Uk’Not’Allag et ses sbires combattaient Allister et ses amis. Il pu reconnaître Léthaline Sigisbul, une osamodas recherchée depuis la bataille de l’Aurore Pourpre. Il devait accomplir sa mission, ni plus ni moins. Et il n’avait pas le niveau pour combattre un démon, c’était la tâche d’Allister.
Empoignant son bâton avec une vigueur sans précédent, il accourut dans la mélée et activa ses boucliers. C’était l’heure de combattre ! Il scrutait la scène du regard et recherchait le Pandawa connu sous le nom de Hako. Là…vers Tath Ayo Hio l’enutrofette. Il fonça et vit le corps sans vie de sa sœur d’arme. Le feu rougeoyant dans ses yeux attira Hako (n’y voyez là aucune marque de force ou d’aura. En réalité, c’est le démon qui avait balancé une Failleur Baule qui avait tout cramé la clairière. Et donc le feu se reflétait dans les yeux d’Onarys. Hako avait juste envie de foutre sur la goule d’un milicien. Le « attira », c’est juste une marque d’héroïsme,etc…bon, revenons en au combat…).

Onarys cracha du sang. « Il…il est trop puissant » La hache d’Hako virevoltait et brisait les boucliers d’Onarys un à un. Ils n’avaient pas remarqué qu’ils étaient loin du champ de bataille maintenant. Mais peu importait. Un coup de bâton dans les côtes du serviteur infernal le fit tomber sur un genou. Il titubait, ivre. Et balança une salve enflammée sur le féca. Ce dernier s’effondra.

Onarys savait qu’il allait mourir. Mais sa bien aimée Nakalitys n’allait pas supporter sa mort. Il devait lui ramener une consolation. Il sorti de sa besace, pendant qu’Hako balançait un rire démoniaque (Pour info…ça fait comme ça « MUHAHAHAHHAHAHA !!! ») une pierre d’âme verte qui brillait d’une lueur étrange et la pointa vers le ciel. Il se releva et s’exclama : « Hako ! Tu es fini vil serviteur d’un être fini lui aussi…Je CIEL MANORINS EN PRECENCE !!! » Il s’évanouit…mais eu le temps de murmurer la fin de son incantation.
Hakohtu-Sirenet s’approcha en riant et vit son corps se disloquer. La même lueur verte brillait dans le corps d’Hako et ce dernier se vit aspiré par la pierre…sa mission était accomplie.

Une semaine plus tard :
« Onarys, Onarys ? » Nakalitys se pencha sur le corps allongé de son mari, sur le fauteuil. Dans la petite maison de Bonta, des cris avaient réveillé le féca. « Onarys ? » Onarys se releva et vit Nakalitys. Il s’exprima : « Nakalys ? J’ai…j’ai survécu ? » Cette dernière lui rétorqua : « Bien sûr que tu as survécu. Je suis ta femme mais aussi une Eniripsa ! » Heureux, il lui demanda ce qui s’était passé. Elle lui raconta tout, la mort d’Hako avec la pierre d’âme de Dopeul (qui sert à envoyer dans une autre dimension), l’emprisonnement de Uk’Not’Allag et…son accouchement.
  « Alors ces cris, c’est ?... »
« Oui…il s’agit de ton fils. » Onarys se leva et s’approcha du couffin dans lequel un bébé admirait le monde. Onarys demanda à sa femme s’il était baptisé, et il ne l’était pas.
« Tu veux lui donner un nom ? » demanda Nakalitys. Il avait un tatouage sur le dos…les 3 dragons d’Osamodas. Onarys pensait à Hakohtu-Sirenet, il voulait qu’il devienne l’inverse de ce qu »il avait combattu. Onarys et Nakalitys vécurent longtemps mais n’eurent pas d’autre enfant.

« Nous l’appellerons  Uthokah-Teneris… »

Posté par Uthokah-Teneris à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


Commentaires sur Prologue...

Nouveau commentaire